Cooper Raines :: candid doze

... et même si l'épaisseur de l'air semble être momentanément affectée, notre regard est soudainement pris de l'envie de se détourner !
Ralentissement ! La volonté irresistible de l'éloignement, fuir ces vérités "impérieuses" et si communément ennuyeuses, sinistres matérialités sans histoire - s'écarter d'un premier plan omnipotent d'un balayage rapide d'une main délicate et experte / l'appel à l'engourdissement volontaire.
Artisan talentueux et producteur prolifique, Cooper Raines saisit le devant de scène, figeant l'ego et son incandescence pour explorer des nouveaux biotopes aléatoires - épaisseur de l'air -
"Candid doze" est un très heureux présage, un vocabulaire émotionnel aux contours évasifs et prospères, une invitation aux langueurs. Nul doute, pas plus que l'envie de s'immiscer dans votre espace cognitif, faites-en, l'expérience.

///

... and even if the thickness of the air seems to be temporarily affected, our eyes are suddenly taken from the urge to turn away!
Slow down! The irresistible wish to distance yourself, to flee from these "imperious" and so commonly boring truths, sinisters materialities without history - Deviate from an omnipotent foreground with the rapid sweep of a delicate and expert hand / the call to the voluntary numbness.
Talented craftsman and prolific producer, Cooper Raines grabs the front scene, freezing the ego and its incandescence to explore new random biotopes - air thickness -
"Candid doze" is a very happy omen, an emotional vocabulary with evasive and prosperous contours, an invitation to languors. No doubt, no more than the desire to interfere in your own cognitive space, experience it.

thierry massard / 24 janvier 2020 - 20:03

Cooper Raines
rota frangitur records