Record Of Tides :: black album


Tourmente des temps.

Un ... "Black album" ? La tentation était évidement omniprésente.
Devons-nous, présentement, ouvrir le prisme d'un regard "pestilentiel"
et son vieil ami "pandémique" ? Nous haïssons logiquement le préambule de ces lignes.

Si, d'aventure, vous étiez (déjà) ... judicieusement présent pour le séminal Solna,
Si, d'aventure, vous étiez d'autant plus attentif pour Endurance
Si, Si, Si ... Ok go !

Ouvrons, sans controverse ... cette belle énigme (n'en doutons pas).
Que devons-nous faire de cette prétendue noirceur, intentionnellement affichée ou pas ?
Sven Piayda, évidement, s'amuse de nos torpeurs actuellement quotidiennes,
si productives de lockdowns mentaux, et d'éclairs (parfois) fugaces de conscience.
Sven Piayda est un artiste attentif au détail.

Si, ce terriblement "Black" album peut sembler, préalablement, sinueux, il pourrait aisément devenir une voie sans issue, un corridor sombre, il n'en est rien, car le sang de celui-ci n'est pas noir, il est ROT, rouge acronyme puissamment générateur de sa propre subsistance ... virale.

Une illusion initiale, un faux-semblant modulable, émouvant probablement,
un "trompe l'oeil" savamment construit, maquillage dissimulant d'authentiques espoirs secrets.
Record Of Times dissimule la lumière et l'ombre n'en est que plus intense.

thierry massard / 29 avril 2020 - 10:46

kreislauf
ROT

endurance