COMPLΣX MATHΣMATICS :: contemporaneous (extended)

Décomplexé ... Et assurément pas avare ! 
Avec pas moins de 21 parutions en 21 mois, COMPLΣX MATHΣMATICS (CM) démontre une généreuse motivation et ce récent contemporaneous est aucunement en reste, jugez plutôt ! 
Version enrichie de 4 bonus tracks, et seconde collaboration avec le collectif Virtual Soundsystem Records, CM partage, avec ceux-ci, cette même bonne santé, confirmée, ici-même, il y a peu de temps avec l'hyper plunderphonique ABeNRML. Les saines vapeurs climatiques mexicaines semblent éminemment inventives et bienfaisantes. Elles n'attendent que vous pour glisser sur la vague et très probablement évoluer sur la suivante. Habillée d'une complΣxité effectivement contemporaine, l'image idyllique d'un été (summer'86) est toutefois parfois concomitante de quelques désordres sensoriels (Too Cold 上辺) , éclairs fugaces et rétablissement instantané de la séquence se répétant à l'infini, effluves aromatiques d'ambre solaire, indice 50, parfum entêtant. Mais rassurez-vous, une fois que nous aurons traversé l'immense hall,  esquissé quelques pas de danse sur les beats de Florian, il se peut que nous soyons envahis d'une mélancholie (promise comme douce). Elle est la conséquence mathématique d'une magie opérante, celle du très remarquable talent d'assemblage de ces multiples et succulentes saveurs. Répondez-vous à l'appel de Mexico ? Nous oui !

///

Uncomplicated ... but certainly not stingy! With no less than 21 publications in 21 months, COMPLΣX MATHΣMATICS (CM) shows a generous motivation and this recent contemporaneous is certainly not to be outdone, judge rather! Enhanced version with 4 bonus tracks, second collaboration with the Virtual Soundsystem Records collective, CM shares, with them, that same good health, confirmed there a short time ago with the hyper plunderphonic ABeNRML. The healthy climatic mexican vapors seem eminently inventive and bountiful. They are just waiting for you to slide on the wave and most likely move on to the next one. Dressed in an effectively contemporary complΣxity, the idyllic image of a summer (summer'86) is however sometimes concomitant to a few sensory disorders (Too Cold 上 辺), fleeting flashes and instantaneous re-establishment of the sequence repeating itself endlessly, aromatic scents of solar amber, index 50, heady scent. But feel reassured, once we have crossed the immense hall, sketched a few dance steps on the Florianbeats, we may be invaded by a melancholy (promised as sweet). It is the mathematical consequence of a working magic, that of the very remarkable talent for assembling these multiple and succulent flavors. Are you responding to Mexico's call? We do!

thierry massard / 27 sept. 2020 - 12:40

Virtual Soundsystem
‣ COMPLΣX MATHΣMATICS

夢の世界 t r a v e l l e r :: 排水トンネル

Un ... mois ! Un autre ! et puis un autre encore ! Quelques mois pour bousculer les ... codes ! 
Bienséance formelle qui voudrait que notre oreille ne puisse conserver un souvenir malmenant un autre souvenir, faisant mentir les antédiluviennes techniques du marketing culturel (autrement intitulé le music business) - Non ! Entendons-nous, mais enfin voyons Monsieur OT9 vous ne devez surtout pas faire cela ! "ils" (le public) vous et moi, ne pourrons interragir dans une relative osmose avec vous, faute d'un temps de latence, permettant l'organisation d'un nouveau plan d'attaque du marché - il est bon d'attendre d'avoir (bien) digérer le plat précédent avant d'apprécier le suivant ...
夢の世界 t r a v e l l e r , se contrefiche apparement des cadences normatives et fast fashion, il poursuit actuellement un cycle de publication mensuel depuis le mois de juin 2020, sans pour autant une seule nanoseconde décevoir les aficionados - Dotés d'un solide appétit, nous désirons continuer à être "bousculés" en toute irresponsabilité marketing, nous aimons cela et l'avions, peut-être, oublié en ces temps où l'étrange "principe de précaution d'usage" est devenu la règle d'or!

Désir exploratoire de nouveaux territoires ? déterritorialisation partie sans laisser d'adresse et surtout sans ... objectif final ? OT9 entreprend un nouveau départ, qui creuse un authentique "tunnel de drainage" parfaitement novateur et dont la source et la nature intrinsèque sont d'avantage à rechercher dans le balayage entrelacé des moniteurs TV saturés du glitch art vaporwave que dans les statégies obliques de Brian Peter George St. John le Baptiste de la Salle Eno - Poursuivre l'idée de l'avénement d'un "new ambient" n'est donc pas loin de contenir une lueur d'espoir et surtout une absolue véracité - Le renouveau d'un genre inextricablement empêtré dans ses propres excroissances sans limites, victime consentante et vraisemblablement candidate à sa digressive perdition sine die. 

排水トンネル, ce sont 4 pièces à la topographie sonore volontairement variable. une géographie des strates optimisée, des soundscapes parfaitement domestiqués, conjonction certes harmonieuse, mais dont la chimie a été intentionnellement falsifiée. Nouvelle procédure ? Celle d'une ionisation intégrale, la neutralité électrique a désormais totalement disparue, emportant avec elle le sentimentalisme béat des contemplatifs. 排水トンネル est nourri d'organismes génétiquement mutants - Bienvenue dans le monde d'après.


A month ! Another ! and then still another ! A few months to shake up the ... codes!
Formal propriety which would like our ears not to be able to keep a memory abusing another memory, making lie the antediluvian techniques of cultural marketing (otherwise called music business) - No! Let's get along, but finally let's see Monsieur OT9, you absolutely must not do this ! "they" (the public) you and I, will not be able to interact in a relative osmosis with you, for lack of a latency time, allowing the organization a new attack plan for the market - it is good to wait until you have (well) digest the previous dish before enjoying the next ...
夢 の 世界 traveler, apparently doesn't care about normative and fast fashion cadences, he is currently pursuing a monthly publication cycle since June 2020, without however a single nanosecond disappointing the aficionados - With a solid appetite, we want to continue to be "jostled" in all marketing irresponsibility, we love that and had, perhaps, forgotten in these times when the strange "principle of precaution of use" has become the golden rule!

Exploratory desire for new territories? deterritorialization started without leaving an address and above all without ... final objective? OT9 sets out on a new start, which digs an authentic and perfectly innovative "tunnel de drainage" whose source and intrinsic nature are more to be found in the interwoven sweep of TV monitors saturated with vaporwave glitch art than in the oblique strategies of Brian Peter George St. John the Baptist de la Salle Eno - Pursuing the idea of ​​the advent of a "new ambient" is therefore not far from containing a glimmer of hope and above all an absolute veracity - The renewal of a genre inextricably entangled in its own limitless growths, a willing victim and probably a candidate for its digressive perdition sine die.

排水 ト ン ネ ル, these are 4 pieces with voluntarily variable sound topography. an optimized geography of strata, perfectly domesticated soundscapes, a harmonious conjunction, but the chemistry of which has been intentionally falsified. New procedure? That of full ionization, electric neutrality has now completely disappeared, taking with it the blissful sentimentalism of contemplatives.
排水 ト ン ネ ル is fed on genetically mutant organisms - Welcome to the world after.

ティエリーマサードは書いています / 23 sept. 2020 - 20:20

Richard Spaven & Sandunes :: spaven x sandunes

Ne pas connaitre la raison, et n'en avoir finalement pas grand chose à faire, que voici donc une attitude si peu professionnelle pour celles et ceux qui, pratiquent peu le ski hors-piste. Cette piste ci, est comme de nombreuses consoeurs, bordée de deux cotés. Vous n'allez donc pas être amplement surpris d'apprendre que l'un de ces cotés est occupé par Sandunes, alors que l'autre, marche au rythme et à la baguette enchantée de Richard Spaven. Le bel ordonnancement que voici, équidistante harmonie s'élançant dans l'azur avec brio (readiness) avant de s'effondrer, et bientôt disparaitre, dans le fatras convenu et virtuose d'une jam session qui s'éternise, aussi plaisante pour les protagonistes, que soporifique pour les pauvres auditeurs (oubliés) du projet que nous sommes. 

thierry massard / 21 sept. 2020 - 18:57


Not knowing the reason, and not having much to do with it, is such an unprofessional attitude for those who do not off-piste skiing. This run, like many others, is bordered on two sides. You will not be surprised to learn that one of these sides is occupied by Sandunes, while the other one, walks to the rhythm and to the enchanted wand of Richard Spaven. The beautiful order that is, equidistant harmony soaring into the sky with brilliance (readiness) before collapsing, and soon disappearing, in the agreed and virtuoso jumble of a jam session that drags on, as pleasant for the protagonists, as soporific for the poor (forgotten) listeners of the project that we are. 

(a DeepL rough translation)

Joel Gilardini :: the age of space

Interroger la fascination universelle pour ce sujet, peut se révéler très rapidemment un exercice délicat. 
S'il fallait un abri nécessaire, ici, sur terre, Joel Gilardini l'a trouvé avec ZeroK, un sublabel et un pas de tir authentiquement dévolu à l'exploration scientifique et sonore multi-azimutée. 
Répondant à l'appel du vide, (vs. plein) Gilardini nous invite à la relecture subjective d'un age of space brillamment écarté des sentiers balisés de la "fascination universelle pour ce sujet". 
La présente aventure astrale n'est apparement pas celle des imposteurs mainstream dont nous tairons, obligeamment le nom. Ici, pas d'artifices superflus, le paysage sonore environnant est tout d'abord saisi par la crudité d'un éclairage panchromatique, prise de distance émotionnelle et formalisme audio de rigueur.
Un écho élégant, quelques loops sans ostentation et une guitare d'orfèvre, suffisent à l'interprétation évocatrice de séquences historiquement référentes, telles Apollo11 ou Sputnik. Gravité du propos parfois même convoquée (Abandoned launches stations) ou magnifiquement sanctuarisée (Lost Cosmonauts), les différentes séquences de the age of space permettent enfin un possible redimensionnement, un nouvel étalonnage des instruments d'optique autant que sonores.

thierry massard / 21 septembre 2020 - 11:24

ZeroK

Romeo Rucha :: we're good

... et ce Monsieur _v35m1'R_ est absolument formel et cela est évidement sans appel " This album is nothing short of genius." ... Nous ne devons, ou presque, insipide précaution, absolument pas en douter (moreover). Promesse est donc faite, en la circonstance, nous suivrons, pas à pas, ces précieuses recommendations pour une vie éminemment, meilleure - absolument - Promesse faite, gestion totale, la perfection est en vue et Romeo Rucha en est consciemment l'artisan - 
absolu et définitif. no doubt ...
Postulat d'un "personal branding" ? Réponse en contrepoint à l'Orwellisation galopante de nos corps, de nos esprits, de nos faillites ? La réponse est une évidence ... Please continue, this is Chris, you're talking to me now ... mais, allons, soyons rassurés, "children will drink oil"- dictat matriciel en suspend - a scanner darkly devenu l'incontestable preuve, sans expédient - We're good est possiblement un nouveau chef d'oeuvre de conscience et de ... conscience, il convient désormais que vous en décidiez à moins que vous n'ayez, évidement, les arguments contraire, absolument.

///

... and this Monsieur _v35m1'R_ is absolutely formal and it is obviously without appeal "This album is nothing short of genius." ... We must not, or almost, insipid precaution, absolutely not doubt about (plus encore).

Promise is therefore made, in the circumstances, we will follow, step by step, these precious recommendations for an eminently, better life - absolutely - Promise made, total management, perfection is in sight and Romeo Rucha is consciously the craftsman - absolute and final. aucun doute ...

Postulate of a "personal branding"? Response in counterpoint to the galloping Orwellization of our bodies our minds, our failures ? The answer is obvious ... Please continue, this is Chris, you're talking to me now ... but, come on, let's be reassured, "children will drink oil" - matrix dictate in suspension - a scanner darkly become the indisputable proof, without expedient -
We're good is possibly a new masterpiece of conscience and ... conscience, it is now appropriate that you decide on it unless you have, obviously, the contrary arguments - absolutely.

thierry massard / 19 septembre 2020 - 00:00

2814 :: voyage / embrace


Un rêve ... un rêve punk, horizon parfois chimérique, une fantasmagorie d'abord proche, et heureusement (pour nous) loin de s'achever.
Un rêve de pluie, un mouvement rythmique initialement illusoire, urbain peut-être.
Seule certitude, aujourd'hui, derrière ces brumes cycliques, l'utopie souvent si réaliste de Messieurs Luke Laurila aka  t e l e p a t h  et David Russo (HKE) est soudainement devenue distante et la preuve est là, devant nous. Cet éloignement soudain de 2814, à travers ce voyage / embrace est très probablement la tranquille réponse à un discret appel intérieur, beaucoup moins fictionnel - un aveu, une confidence que l'on ne peut partager, sans quelques précautions. Une belle réussite.

thierry massard / 18 septembre 2020 - 12:22

夢の世界 t r a v e l l e r :: ブルーイマージョン

Ce bel été 2020 aura largement profité à notre hôte, 夢の世界 t r a v e l l e r (OT9), puisque ce ne sont pas moins de 3 publications qui sont soudainement apparues, un EP, un mini album et notre sujet du jour, assez magistralement intitulé ::  ブルーイマージョン soit "immersion bleue" si l'on s'en tient aux services de traduction interprétative de l'entreprise google. 

Activement attaché aux préceptes vaporwave et nano-dissidences, OT9 s'est préalablement arrogé le track "milky way", enfoui dans le trou noir d'une très relaxante compilation pour peignoirs de bain blancs de l'artiste Essential Calm, dont l'oeuvre aptonyme ne passera pas les portes hermétiquement closes de l'ascenseur.

Champ chromatique intense, vertige des profondeurs, infinitude, il est à craindre qu'une simple apnée émotionnelle limite cruellement les prémisses d'une plongée irrémédiablement abyssale. À présent distant de la phosphorescente surface, le recours à l'azote devient absolument nécessaire, tant votre rythme cardiaque, doit désormais s'infléchir et se soumettre à la lente sinuosité des molécules. 
Vortex mutant, désormais autonome, ブルーイマージョン est destiné à emplir un espace, 
un espace sonore indicible, autant qu'un espace  m e n t a l  définitivement, insaisissable.

thierry massard / 17 septembre 2020 - 15:10

Mrs. Watanabe :: mixtape A


Le décor est planté ... l'hommage iconographique de la jaquette ne souffre d'aucune interprétation, cette mixtape A de Mrs Watanabe a le coeur noir. Est-il bon de le préciser ?

Coeur ténébreux nourrit d'une folle espérance adolescente, l'espoir étincelant de cette sinistre suie recouvrant une mémoire abandonnée par la fièvre, assurément pas celle du samedi soir.
Parcours initiatique, au précipité chimique témoignant de quelques décennies parfois incandescentes (pas toutes) , cet accélérateur de particules fonctionne désormais à plein régime. 
Les oreilles averties (sourire narquois) y croisent parfois quelques réminiscences fantomatiques d'une industrie qu'on ne qualifiait pas encore de old school, mais le pouls du patient s'accélère encore, pulsation punkoïde endocarde, éphémère transe déverrouillant les rythmes puissants d'une drum and bass, invitée au banquet, avant d'être balayée par le souffle d'un explosif retentissant, incontrôlable - l'addiction est désormais totale, cables électriques saturés et convulsifs, onde mécanique soudainement détachée et saccageuse, écho lointain, dialogue désincarné : "... i will leave the country" - Trop tard !
Objet (ufo) sonore errant, sceptique et ricanant devant la prudente et sage classification, chaperon sans saveur, désormais régulatrice du bon et même du mauvais goût, cette mixtape "A" dévoile ses 2 sides de plastique sombre, prenant la précaution d'un marquage volontaire , afin probablement, de ne pas trop perturber nos sens qui ne résisteront plus longtemps - Reste à vérifier que ce "A" est seulement la première lettre d'un alphabet dévastateur, à souhait !

thierry massard / 12 sept. 2020 - 12:13

 ‣ mahorka

Barely Legal :: wax brain

Une écoute ! Une simple et unique écoute de ces trois tracks, que déjà, vous voici, enthousiaste au point de l'écrire (c'est en cours) ou presque d'entrer dans une ... absolue illégalité où les "supports" y sont assez remarquables et nombreux. Barely Legal, c'est d'abord et avantageusement la rencontre d'Antoine Trauma et Arnaud Chatelard aka Apocalypse Sounds, tous deux acteurs et promoteurs d'une certaine éthique industrielle, sorte de démonstration factuelle de ce que le très regretté G.P.Orridge appelait "l'ingénierie culturelle". L'un (Chatelard) est de ceux qui poursuivent l'affligeant réel environnant pour mieux le pourfendre, pendant que l'autre (Trauma) profite des bienfaits d'une éducation effectuée dans les meilleures écoles, celles de l'expressionnisme allemand, celle du 10 martello str. Hackney ou bien encore celle du 1 Spiegelgasse de Zürich au printemps 1916.
Wax Brain, d'entrée de jeu, un constat, la mise en lumière de la très remarquable qualité de ceux qui se substituent à leur sujet. Ce wax brain est effectivement bicéphale, il est surtout amplement distant d'égos réducteurs, savante émulsion, un déstabilisant cocktail syncopé délicatement (ou moins) posé sur un soundscape métallique, semi-conducteur.
Matière vocale autant que matière verbale mutante, false flag explore mécaniquement les désordres, éructation d'une phraséologie cut-up, une prudente distance d'observation est requise. De cette excroissance de langage difforme, apparaitra bientôt, les lentes circonvolutions d'harmonieux accords distendus.
Influence turgescente probablement assumée, néanmoins générative, et donc nouvelle, time is honey et ses 23 minutes, s'aventure dans la suffocation progressive d'un enfermement, reclusion volontaire ou hikikomori revisité, à vous de subir, car bientôt disparaitront les murs de briques au profit de puissantes barrières neuronales, un asile ami, ou l'on résout "d'odorer la cire et la fade eau ..."*

thierry massard / 10 septembre 2020 - 11:30

* merci Robert Desnos

hamfuggi records

Anastasia Vronski :: in the dark

Comment ça ? Bien sur que nous sommes ... effrayés ! 
Anastasia Vronski ne fait pas dans la dentelle. 
Pas d'avertissement au jeune public. 
Pas de mise en garde aux âmes sensibles ! 

Un couperet sec, sommeil instantané, crépitements oppressants, martèlements sourds, aucune issue. Vertigineuse chute noisy, celle d'une pierre qui atteindra le tréfonds - Ce fond glacé des terreurs qui nous appartiennent. La onzième minute de nightmare accorde t'elle un possible réconfort ? Je crains que la réponse ne vous déçoive, et vous n'êtes pas au bout de ces luxueux tourments. 

Second chapitre de cette pénombre opaque, secret suit initialement un parcours similaire, avant que ne sonne un glas, résonance ô combien évocatrice, contrepoint d'un frémissement ample et tournoyant, drone en fatale perdition, sinistre beffroi, brume ondulante et soudainement prise d'accélération, flagellation de l'air. 

Mademoiselle Vronski ne fait pas dans la dentelle.

What do you mean ? Of course we are ... scared!
Anastasia Vronski is not in the lace.

No warning to young audience. 
No warning to the faint of heart! 
A dry cleaver, instant sleep, oppressive crackling, dull hammering, no way out. Vertiginous noisy fall, that of a stone which will reach for the depths - This frozen bottom of terrors which belong to us. Does the eleventh minute of nightmare give any possible comfort? I fear the answer will disappoint you, and you are not at the end of this luxurious torment.

Second chapter of this opaque shadow, secret initially follows a similar course, before a death knell sounds, oh so evocative resonance, counterpoint of an ample and whirling tremor, drone in fatal perdition, sinister belfry, undulating mist and suddenly taken by acceleration, flogging of the air. 
Mademoiselle Vronski is not in the lace.

thierry massard / 5 septembre 2020 - 14:45

kalamine records

facebook 

Kratzwerk :: p r o g r a mm


Si ce mois de septembre 2020 septembra, ce ne fut assurément pas sans Kratzwerk ...
Passée l'ouverture d'antenne, ô combien pré-matinale, c'est promis ! le bulletin météo présenté par Guido Richter aura le sourire attendu ! Vous aimerez  A n t e n n e  autant que nous l'aimons déjà. Devons-nous commenter les 16 lignes d'un programme sans faille, indolore, autant annonciateur d'une preview de 1993 que d'un magnifique  w e l t 2 - Digressives et chaloupées tourmentes post-cathodiques, nous vous adorons, presqu'autant que nous-mêmes, dans la galerie des glaces.

///

If this September 2020 septembed, it was certainly not without Kratzwerk ...
After the antenna opening, oh how early in the morning, it is promised! the weather report presented by Guido Richter will have the expected smile! You will love  A n t e n n e  as much as we already love it. Should we comment on the 16 lines of a flawless, painless program, as much herald of a 1993 preview as of a magnificent  w e l t  2  - Digressives and swaying post-cathodic torment, we adore you, almost as much as we, same, in the hall of Mirrors.

thierry massard / 4 septembre 2020 - 22:37