Mrs. Watanabe :: mixtape A


Le décor est planté ... l'hommage iconographique de la jaquette ne souffre d'aucune interprétation, cette mixtape A de Mrs Watanabe a le coeur noir. Est-il bon de le préciser ?

Coeur ténébreux nourrit d'une folle espérance adolescente, l'espoir étincelant de cette sinistre suie recouvrant une mémoire abandonnée par la fièvre, assurément pas celle du samedi soir.
Parcours initiatique, au précipité chimique témoignant de quelques décennies parfois incandescentes (pas toutes) , cet accélérateur de particules fonctionne désormais à plein régime. 
Les oreilles averties (sourire narquois) y croisent parfois quelques réminiscences fantomatiques d'une industrie qu'on ne qualifiait pas encore de old school, mais le pouls du patient s'accélère encore, pulsation punkoïde endocarde, éphémère transe déverrouillant les rythmes puissants d'une drum and bass, invitée au banquet, avant d'être balayée par le souffle d'un explosif retentissant, incontrôlable - l'addiction est désormais totale, cables électriques saturés et convulsifs, onde mécanique soudainement détachée et saccageuse, écho lointain, dialogue désincarné : "... i will leave the country" - Trop tard !
Objet (ufo) sonore errant, sceptique et ricanant devant la prudente et sage classification, chaperon sans saveur, désormais régulatrice du bon et même du mauvais goût, cette mixtape "A" dévoile ses 2 sides de plastique sombre, prenant la précaution d'un marquage volontaire , afin probablement, de ne pas trop perturber nos sens qui ne résisteront plus longtemps - Reste à vérifier que ce "A" est seulement la première lettre d'un alphabet dévastateur, à souhait !

thierry massard / 12 sept. 2020 - 12:13

 ‣ mahorka

No comments:

Post a Comment