The Pop Group :: Y in Dub


Si, d'aventure, vous aviez 20 ans en 1979, et que par le plus grand des non-hasards, vous y avez croisé la déflagration que fut "Y",  soyez assuré de notre plus sincère et confraternelle sympathie. Si d'aventure, vous êtes présentement en train de parcourir ces lignes, il est à peu prés certain que vous n'êtes pas sorti de cette mirobolante boîte de Pandore, où l'on raconte, des choses, de nature à ressusciter une multitude d'exaltations foudroyantes. "Y" a t'il changé la donne musicale alternative ? Oui, indubitablement, ouvrant un champ d'investigation sonore rhizomique à peine moins étendu que l'Amazonie, l'Antarctique et l'océan Pacifique réunis ici pour la bonne cause. Brillamment produit, en son temps, par Dennis Blackbeard Bovell, c'est très précisément, cette même personne qui officie aujourd'hui aux destinée de "Y in Dub"

Si l'annonce de la perspective d'une quasi renaissance de "Y" in Dub a pu susciter quelques interrogations sur son absolue et pertinente nécessité, il convient d'y apporter un éclairage de nature à caractériser un ouvrage, dont l'adn en comportait déjà les gênes, désormais puissamment développés dans cette nouvelle approche - Nous l'avons dit, "Y" était, et demeure, une pierre angulaire pour mélomane intransigeant, mais aussi, et surtout, le vivant témoignage d'un temps d'abondante densité sonore, dont la richesse peut, malheureusement, provoquer le détournement actuel d'attention, en raison d'une tendance forte à l'édulcoration extrême - désolante omnipotence d'une normalité assortie du mortifère "devoir de réserve".

Alors, si d'aventure, vous avez 20 ans aujourd'hui, et que par le plus grand des hasards, vous croisez présentement "Y in Dub", sachez que vous n'êtes plus à l'abri de subir nombre d'explosions en chaîne - Bienvenue dans la mirobolante boîte de Pandore !

thierry massard / 5 novembre 2021 - 17:55

Y

If, by any chance, you were 20 years old in 1979, and that by the greatest of non-hasards, you came across the explosion that was "Y", be assured of our most sincere and confraternal sympathy. If, by any chance, you are currently browsing these lines, it is almost certain that you have not left the Pandora's box, where things are said that are likely to resurrect a multitude of lightning exaltations. Did "Y" change the alternative music scene? Yes, undoubtedly, opening a rhizomic sound investigation field hardly less extended than the Amazon, the Antarctic and the Pacific Ocean gathered here for the good cause. Brilliantly produced, in its time, by Dennis Blackbeard Bovell, it is precisely this same person who officiates today at the destiny of "Y in Dub". 

If the announcement of the perspective of a quasi rebirth of "Y" in Dub could raise some questions on its absolute and relevant necessity, it is advisable to bring a light to it, in order to characterize a work, whose dna already included the genes, from now on powerfully developed in this new approach - As we said, "Y" was, and remains, a cornerstone for all intransigent music lover, but also, and above all, the living testimony of a time of abundant sound density, whose richness can, unfortunately, provoke the current diversion of attention, because of a strong tendency to extreme watering down - the desolating omnipotence of a normality accompanied by the mortifying "duty of reserve".

So, if by any chance you are 20 years old today, and you happen to come across "Y in Dub", you should know that you are no longer safe from being subjected to a number of chain explosions - Welcome in the Pandora's box!


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.