Affichage des articles dont le libellé est David Bowie. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est David Bowie. Afficher tous les articles

David Bowie :: Toy box

"le mieux est l'ennemi du bien"

Merveilleuse fausse bonne idée, qui aurait pu en être une, Toy fut refusé par la maison de disques de David Bowie, quand celui-ci lui apporta le joujou. La maison de disques avait raison. Nous pouvons d'ailleurs, désormais regretter que les professionnels de la mise en boite, se soient ravisés quelques deux décennies plus tard. 

À l'origine (en 2000) était l'envie de revisiter quelques perles de jeunesse, et autres inédits, qui donna lieu à la réunion du staff dans la joyeuse perspective d'une cure de jouvence. Si le plaisir du séminaire est apparent dans l'exécution de l'exercice, il ne l'est, malheureusement, plus à l'arrivée dans nos chastes oreilles.

Pour l'heure, et en attendant une possible postérité à l'incandescente étoile noire du défunt, nous nous contenterons donc de la solide édition augmentée de brilliant adventure (1992-2001 incluant Toy), couvrant, notablement, l'une des plus réjouissantes périodes (1993-1997) avec la fastueuse trilogie berlinoise des 70's finissantes, évidemment - next please !

thierry massard / 8 décembre 2021 - 14:25

David Bowie / sortie en janvier 2022

"the best is the enemy of the good"

A marvellous misconception, which could have been one, Toy was turned down by David Bowie's record company when he brought him the plaything. The record company was right. We can now regret that the professionals of the boxing industry have changed their minds some two decades later. 

Originally (in 2000), the desire to revisit some pearls of youth and other unreleased material led to a meeting of the staff with the joyous prospect of a rejuvenation. If the pleasure of the seminar is apparent in the execution of the exercise, it is, unfortunately, no longer so upon arrival in our chaste ears.

For the time being, and while waiting for a possible posterity to the incandescent black star of the deceased, we will therefore be satisfied with the solid expanded edition of brilliant adventure (1992-2001 including Toy), covering, notably, one of the most cheerful periods (1993-1997) with the fastuous Berlin trilogy of the ending 70's, of course - next please !