Affichage des articles dont le libellé est Ludwig Van Beethoven. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Ludwig Van Beethoven. Afficher tous les articles

Max Richter :: Beethoven - opus 2020

Artiste très injustement ignoré en ces lieux, bien qu'ayant fort élégamment répondu à notre invitation du side-project (theQuestionnaire), dès les premières heures d'existence de celui-ci,
Max Richter, n'a fort heureusement pas attendu le tardif et périphérique éclairage (sic) d'un webzine, pour devenir le protagoniste majeur du néo-classico-minimalisme (et réciproquement) que nous admirons désormais toutes et tous. Même s'il peut sembler tout naturel que son label, la Deutsche Grammophon, fasse immédiatement appel à lui pour célébrer dignement le 250ème anniversaire de Ludwig Van Beethoven, le projet pouvait facilement tourner au vinaigre - Rassurez-vous, ce n'est heureusement pas le cas.

Il convient préalablement de féliciter Max d'avoir choisi, pour ce tribute, un format discographique, pour le moins original, notamment chez Deutsche Grammophon, puisqu'il s'agit d'un ... single 2 titres.

Prenant la suite de l'illustre opus 70 d'un Karlheinz Stockhausen, spirituellement convoqué, célébrant cet hommage commémoratif, il y a 50 ans, cet opus 2020 s'ouvre sur Andante Loops, pièce éminemment gracieuse puisque conjuguant à merveille cette mélancolie magique de tempo qui firent de Max Richter, l'auteur du meilleur album de tous les temps de l'année 2004 et du romantisme de Beethoven, un nécessaire et prochain champs d'investigation (sur le chapitre pianistique) pour l'auteur de ces lignes et néanmoins prodigieusement porté par Elisabeth Brauss - Merveilleuse alchimie combinatoire intemporelle !

Dimension orchestrale et amplitude inhérente, opus 2020, seconde partie de l'ouvrage, donne toute l'immense perspective nécessaire à cette évocation upgradée d'un génie musical absolu. Soundscapes dématérialisés, strates temporelles délicatement caressées par le Beethoven Orchestra de Bonn et Dirk Kaftan, conduisant une fragile suspension, en parfait équilibre, où se confondent parfois nos idéaux et nos nécessaires respirations.

thierry massard / 27 décembre 2020 - 21:28

Deutsche Grammophon
Max Richter
theQuestionnaire / mars 2006

Artist very unjustly ignored, in these places, although having very elegantly, responded to our invitation to the side-project (theQuestionnaire) on the early hours of its existence.
Max Richter, fortunately did not wait for the late and periferic lighting (sic) of a webzine, to become the major protagonist of neo-classico-minimalism (and vice versa) that we all now admire.

While it may seem natural that his label, the Deutsche Grammophon, should immediately call on him to celebrate Ludwig Van Beethoven's 250th birthday with dignity, the project could easily turn sour. Rest assured, this is fortunately not the case.
First, we must congratulate Max for having chosen, for this tribute, a discographic format, to say the least original, in particular at Deutsche Grammophon, since it is a ... single 2 titles.

Following on from the illustrious opus 70 by Karlheinz Stockhausen, spiritually summoned, celebrating this commemorative tribute, 50 years ago, this 2020 opus opens with Andante Loops, an eminently gracious piece since it perfectly combines this magical melancholy of tempo that made Max Richter, the author of the best album of all time in 2004 and the romanticism of Beethoven, a necessary and next field of investigation on the pianistic chapter for the author of these lines and wonderfully worn by Elisabeth Brauss - Marvelous timeless combinatorial alchemy!

Orchestral dimension and inherent amplitude, opus 2020, second part of the work, gives all the immense perspective necessary for this upgraded evocation of an absolute musical genius. Dematerialized soundscapes, temporal layers delicately caressed by the Beethoven Orchestra of Bonn and Dirk Kaftan, leading a fragile suspension, in perfect balance, where our ideals and our necessary breaths sometimes merge.

(a Google rough translation)