Affichage des articles dont le libellé est Vanishing Twin. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Vanishing Twin. Afficher tous les articles

Vanishing Twin :: Ooki Gekkou

Dire que "The Age of Immunology" avait fait forte impression est un contresens dans le contenu, et accessoirement dans les termes. Ici la discrétion est un préalable apprécié, nous marcherons donc sur la pointe des pieds, dans un long couloir dont les portes sont ouvertes sur une myriade d'influences, une histoire de musiques dans le décorum onirique d'une Forbidden Planet de 1956 croisant les arrangements d'un Arthur Greenslade de 1968, sans oublier les Silver Apples et quelques autres.

Ooki Gekkou, que vous tenez presque au bout du clic, tient largement ses promesses, et c'est aussi réjouissant à constater, à écrire, et allons, pas de retenue, qu'à imaginer - Ne dit-on pas "laisser le charme agir" - Ooki Gekkou est le disque d'un groupe moderne.

thierry massard / 20 octobre 2021 - 12:30

Ooki Gekkou

To say that "The Age of Immunology" made a strong impression is a misnomer in content, and incidentally in terms. Here discretion is a welcome prerequisite, so we'll tiptoe down a long corridor whose doors are open to a myriad of influences, a history of music in the dreamy decorum of a 1956 Forbidden Planet crossing the arrangements of Arthur Greenslade in 1968, without forgetting the Silver Apples and a few others.

Ooki Gekkou, which you can almost hold at the click of a button, largely fulfils its promises, and it's just as delightful to listen to, to write about, and let's not hold back, to imagine - don't we say "let the charm work" - Ooki Gekkou is the record of a modern band.