Kaneel :: YAS Brouhaha

Faisons joli, évoquons "l'inception" de monsieur baguette, pour les plus initiés, Kaneel pour les autres, Guillaume pour les plus fortunés. Musicien, certes, défricheur, assurément, théoricien, à ses heures, coordinateur de petitesse et de joliesse, il n'y eut jamais aucun doute, nous parlons bien de ce garçon-là - Kaneel, c'est aussi l'apanage d'un royaume laissé en friches silencieuses durant plus de temps, qu'il n'en faut, pour le constater et le regretter, c'est à dire, 10 longues années, au bas mot.

Bienheureux hasard, que celui d'un abonnement fortuit (et oublié, avouons-le) à la plateforme bandcamp, que voici une alerte, qui suscite une curiosité faite de l'envie, d'en savoir plus. Si la surprise n'est pas de taille conséquente, puisqu'il ne s'agit que d'un track isolé pour une demo javascript, pour le projet Mikucom, cette demo étant toutefois disponible, en utilisant le navigateur chrome, et un lien disponible sur la page de YAS Brouhaha. Nous vous avions prévenus, Kaneel est, a toujours été et restera fuyant et insaisissable.

Fort de ces quelques informations, il n'est d'ailleurs pas certain qu'il se réjouisse, du modeste éclairage de quelques mots, tombés ici et là-bas, aussi - Prenons-donc ce risque, à la lueur éparse de ce YAS Brouhaha, qui mérite amplement l'intérêt manifeste, que nous lui portons.

Downtempo élégant, pulsions grinçantes, rejetées dans un écho mélodique élastique, vocaux cryptés, il est difficile de ne pas imaginer, d'avoir suscité, à notre tour, une même curiosité, que désormais la vôtre.

thierry massard / 1er septembre 2022 - 17:21

YAS Brouhaha
My Name Is Kaneel

Kaneel / nocoVision
Guillaume Richard / theQuestionnaire - juin 2008

Let's make it pretty, let's talk about monsieur baguette's "inception", for the most initiated, Kaneel for the others, Guillaume for the wealthy. Musician, certainly, pioneer, certainly, theoretician, at times, coordinator of "petitesse & joliesse", there was never any doubt, we are talking about this boy there - Kaneel, it is also the prerogative of a kingdom left in silent wasteland for longer than it takes to see it and regret it, that is to say, 10 long years, at the very least.

A happy coincidence, that of a fortuitous (and forgotten, let's face it) subscription to the bandcamp platform, that here is an alert, which arouses curiosity made of the desire, to know more. If the surprise is not significant, since it is only an isolated track for a javascript demo, for the Mikucom project, this demo being however available, using the chrome browser, and a link available on the YAS Brouhaha page. We warned you, Kaneel is, always has been and will remain elusive and elusive.

With these few pieces of information, it is also not certain that he is happy, with the modest lighting of a few words, fallen here and there, too - Let's take this risk, in the scattered light of this YAS Brouhaha and bustle, which amply deserves the manifest interest that we have for it.

Elegant downtempo, grating impulses, rejected in an elastic melodic echo, encrypted vocals, it is difficult not to imagine, to have aroused, in our turn, the same curiosity, as now yours.